Témoignages

La parole aux anciens élèves

« Très bon collège, j'ai adoré mon passage », Gyslain Hamel (finissant 2002-2003)



« Un endroit magnifique pour étudier! J'ai fait mon CEGEP au Collège... il y a de cela très, très longtemps », Karen McGrath


Bonjour,

Je suis un ancien du CSJV. Diplômé en 1996 sous le règne de M. Boulanger! Je n’ai que de bons souvenirs du Collège qui à notre époque commençait à se moderniser tranquillement. J’ai de bons souvenirs de plusieurs profs qui m’ont aidé à avancer dans ma vie…je ne sais pas s’ils sont encore là aujourd’hui mais je pense à Marthe Lacasse, Robert Généreux, Bertrand Castonguay avec qui je m’obstinais sur la musique et j’en oublie d’autres.

André Loyer a été pour nous une personne vraiment importante qui était toujours disponible pour nous, qui nous avait accueillis dans le Collège la première journée et qui participait avec nous à tout, la radio étudiante (la Radio Orage), les camps, les parascolaires etc... Merci infiniment André !!!

J’ai aussi vendu pendant 4 ou 5 ans des oranges pour avoir LA super scène de spectacle permanente qui était anciennement notre gymnase. J’ai pu en profiter un peu lors du la semaine culturelle de mai en 5e secondaire. On avait fini la semaine avec le show ROCK!  Aujourd’hui depuis environ 2 ans, je retourne une fois par semaine au Collège pour jouer au hockey sur la patinoire que j’aurais tant aimé avoir dans mon temps. Maintenant, le Collège ressemble à un vrai Collège avec du sport, soccer, football, hockey, etc…Je suis content d‘y avoir été, ce fut un bon moment dans ma vie!!

Patrick Goupil


Ce que j'appréciais le plus lors de mes journées d'école, c'était l'heure du diner. Avec toute notre gang, on se rejoignait dehors sur les tables de pique-nique et on parlait et rigolait comme des fous et ce, dans un environnement agréable ! La dernière année fut une des plus belles pour moi, puisque c'était enfin l'accomplissement de tous les efforts que nous avions faits pendant 5 ans et malgré l'arrivée de nouveaux chemins de vie pour la plupart d'entre nous, nous profitions encore plus des moments qui nous étaient donnés d'être ensemble.

Ariane de la Durantaye