Nouvelles


Communauté -

Amy Murray : une petite fille dégourdie qui se développe bien!

Certains d’entre vous se souviendront de la collecte de fonds à laquelle élèves, anciens, membres du personnel et parents ont participé au printemps dernier. Nous voulions aider la famille d’un ancien élève du Collège, Hugo Murray, dont la fille Amy est atteinte du syndrome de Down (trisomie 21). Leur objectif était de se procurer une chambre hyperbare afin d’aider leur petite fille à bien se développer.

Finalement, qu’en est-il de la suite de l’histoire? Nous avons rencontré Hugo Murray, finissant de 2008, sa conjointe Marie-Ève Beaudet et leur petite fille Amy, âgée de 18 mois.

Il faut savoir qu’avant la collecte de fonds, ils avaient fait l’essai d’une chambre hyperbare qu’ils avaient louée. Après quelques semaines de traitement, les résultats étaient déjà fort encourageants.

Quels effets ont été remarqués?

- Les dents d’Amy ont finalement commencé à pousser;

Elle est très dégourdie et curieuse pour un bébé qui a la trisomie 21;

Elle a un excellent tonus;

Elle est intéressée par tout et spécialement par la nourriture!

Une période de traitement dure 40 jours, à raison d’une heure par jour. « Ça a été une adaptation, mais nous sommes maintenant habitués à utiliser la chambre. C’est comme une espèce de grosse tente qu’on gonfle et qui est pressurisée, un peu dans le même principe que lorsqu’on fait de la plongée sous-marine », explique Hugo Murray. La chambre a coûté plus de 20 000$ qui ont été amassés à travers la campagne de financement lancée au CSJV par un autre ancien, Étienne Marchand, mais aussi à travers plusieurs activités de financement organisées par Hugo et Marie-Ève, de même que par des proches et des amis. Tournoi de balle molle, tournoi de deck hockey, tirage de billets de hockey… de nombreuses activités ont permis à la jeune famille de faire l’acquisition de la précieuse machine auprès d’une compagnie spécialisée de Drummondville. « Nous avons été surpris et touchés par la générosité de tous les gens… certaines personnes qu’on ne connaissait même pas nous ont fait des dons spontanés », raconte Hugo.

La jeune Amy est maintenant suivie par un physiothérapeute, un ergothérapeute et une orthophoniste, en plus d’avoir deux parents bien impliqués et à l’affût de ses besoins, ainsi qu’une gardienne très attachée à la jeune fille. « Notre prochaine étape sera de trouver du financement pour doter la garderie de jouets éducatifs spécialisés », de conclure M. Murray.

 

Nous tenons à remercier tous les élèves, parents, anciens et membres du personnel qui ont participé à la campagne de financement pour la jeune Amy. La solidarité et le souci des autres font partie des valeurs familiales du CSJV et la grande participation à cette campagne en est une belle preuve.

La chambre hyperbare: